32ème Observatoire Alsace Europe

Le dynamisme alsacien en matière de recherche et d’innovation s’expose au Parlement européen : L’Alsace anticipe l’avenir sous Horizon 2020

L’Observatoire Alsace Europe, moment annuel de réflexion stratégique sur la place de l’Alsace au sein de l’Union européenne, dont la 32ème édition s’est déroulée le 12 décembre 2012 au Parlement européen à Strasbourg sur la thématique spécifique de la recherche et de l’innovation. Avec plus de 80 participants et notamment la présence de trois eurodéputés, l’Observatoire a été une fois de plus un moment privilégié de débat entre acteurs alsaciens et représentants de l’Union européenne.

Cette manifestation parrainé par Joseph Daul (Député européen – Président du PPE) et organisée par le Bureau Alsace avec le soutien de la Région Alsace, de l’Agence régionale de l’Innovation Alsace et de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Région Alsace, s’est structurée autour de trois temps forts.

Dans un premier temps, l’Observatoire a présenté le dynamisme et le savoir-faire de l’Alsace en matière de projets européens dans le domaine de la recherche et de l’innovation. Pas moins de onze porteurs de projets sont venus présenter leurs réalisations et témoigner du soutien crucial de l’Union européenne. De la cartographie satellitaire rapide en cas de crise, en passant par la conception de nouveaux textiles disposant des mêmes propriétés que la peau de requins, jusqu’à la mise en place de nouvelles méthodes d’apprentissage de la conduite basées sur l’analyse vidéo des élèves sont autant de thématiques que les différents programmes européens ont permis de soutenir. Cela démontre également la capacité des laboratoires, entreprises et les collectivités alsaciennes à se servir de toute la palette d’instruments de financement de la recherche et de l’innovation mise à disposition par l’UE.

La seconde partie de la matinée était consacrée à une présentation des nouvelles orientations européennes en termes de recherche et d’innovation par Monsieur Jack Metthey, Directeur de la Direction Générale « Recherche et Innovation » de la Commission européenne. Organisé à peine deux semaines après la publication des propositions législatives de la Commission européenne sur le futur programme cadre européen pour la recherche et l’innovation « Horizon 2020 », l’Observatoire a permis une interaction entre les parties prenantes de la recherche et de l’innovation en Alsace et la Commission européenne.

Cet événement s’est conclu par un déjeuner-débat qui a réuni les acteurs-clefs de la RDI en Alsace et les représentants des institutions européennes. Catherine Trautmann, Députée européenne et vice-présidente de la Communauté Urbaine de Strasbourg, a lancé le débat en rappelant les propositions de la Commission européenne et en l’invitant à poursuivre ses efforts afin que l’Union européenne puisse bénéficier d’une politique de recherche et d’innovation de premier plan. Ont notamment pris part à cette discussion centrée sur le rôle et le potentiel alsacien dans le cadre de la future politique européenne de recherche et d’innovation Michèle Striffler (Députée européenne), Alain Beretz (Président de l’Université de Strasbourg), Régis Bello (Président de la Fondation de l’Université de Strasbourg) ainsi que les pôles de compétitivité Alsace Biovalley, Pôle Véhicule du Futur et Alsace Energivie.
Un dossier inédit a été publié à l’occasion du 32ème Observatoire Alsace Europe : « La Recherche et l’Innovation en Alsace – Etat des lieux et perspectives d’une région au cœur de l’Europe ». Rédigé spécialement pour l’évènement, il brosse le portrait de la recherche et de l’innovation en Alsace et met en lumière 17 projets régionaux. Par ailleurs, il souligne le dynamisme alsacien en matière de recherche et d’innovation ainsi que la capacité des acteurs alsaciens à puiser dans la panoplie des programmes de financement européens.
A l’heure où l’Union européenne affronte la crise économique et prépare son avenir, l’Observatoire Alsace Europe a permis de prendre de la hauteur afin de réfléchir aux opportunités de développement qu’offrent l’innovation et la recherche aux régions de l’Union européenne et plus spécifiquement à l’Alsace. Les acteurs alsaciens de la recherche et de l’innovation accueillent avec satisfaction les propositions de la Commission européenne. Ils soulignent notamment que la fusion des programmes et la simplification des procédures sont des mesures indispensables pour mieux soutenir les porteurs de projets alsaciens afin de mettre en œuvre leurs idées aussi imaginatives que compétitives.

Télécharger le document (PDF, 2.14MB)